vendredi, novembre 03, 2006

libertés civiles : la grande colère des buralistes


Balzac avait noté que "le comptoir d'un café est le parlement du peuple". C'était, certes, à une époque où les Français n'avaient pas encore conquis le suffrage universel mais, à voir ce que nos représentants on fait de cette conquête populaire, l'envie ne manque pas de réinvestir nos lieux de convivialité pour, tables ouvertes, y rafraîchir la démocratie.

Les bars tabacs étant des lieux de libre expression, il faut pas s’étonner qu’ils subissent les assauts de l’interventionnisme qui légitime toujours ses abus de pouvoir par une bonne raison, en l’occurrence la santé publique.

« Mourir pour des idées, d’accord, mais de mort lente » disait Brassens et nos buralistes manifestement ne sont pas prêts à mettre la clé sous la porte sans combattre. Le site "libertes-civiles.com" diffuse une affiche (que certains buralistes placardent à l'entrée de leur bar tabac) sur l'interdiction de fumer arborant le titre "Et ma liberté ?" suivi de "pour une société responsable et tolérante, pour que vivent nos lieux de convivialité, demandez ici la lettre ouverte des buralistes".

Voici, également disponible sur ce site, le texte de cette "Lettre ouverte des buralistes à tous ceux qui en ont marre qu'on les infantilise"
"Dans quatre mois, l'interdiction absolue de fumer entrera en vigueur dans tous les lieux publics, y compris au travail.
Et au 1er janvier 2008, elle s'appliquera aussi dans des lieux de convivialité comme les cafés, les bars tabacs et les restaurants.
C'est une nouvelle atteinte aux libertés individuelles.
Encore une fois, on préfère l'interdiction et la contrainte plutôt que la prévention. Comme si vous n'étiez pas informés sur les conséquences du tabagisme actif et passif ! Comme si vous n'étiez pas assez mûrs pour décider par vous-mêmes et vous responsabiliser. Cela va mettre en péril ces espaces de vie quotidienne - cafés et bars tabacs - où vous avez l'habitude de vous défendre en toute simplicité et convivialité.
Les français en ont marre qu'on les infantilise !
Dans ces circonstances, nous avons besoin de votre soutien comme vous pouvez toujours compter sur notre proximité et notre sens du service.
Votre buraliste."

Cette action est l'occasion pour nous libéraux d'exprimer notre soutien sur un terrain qui est déserté par les sortants de la majorité et de l'opposition, solidaires de toutes les lois liberticides dans le domaine de la police des moeurs.

Le lundi 6 novembre des manifestations auront lieu dans tout le pays. On peut en trouver la liste sur le site de la Confédération des buralistes (www.buralistes.fr). Nos élus ne se bousculeront pas non plus dans ces cortèges. Les libéraux doivent s’y joindre.

A Paris, une manifestation est prévue devant le métro Saint-François-Xavier (ligne 13, 7e arrondissement) à 16 heures.

Le comité Bartholdi, qui ne manque jamais une occasion de soutenir les victimes du collectivisme, y sera. Nous vous y attendons.

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Blah blah ...

La France est le seul pays que j'ai visité pour mon taf dans lequel on se permet de fumer dès la passerelle de sortie d'un avion ou dans une rame de métro ! Je crois que certains abusent déjà des libertés des autres et la nouvelle loi était un minimum au vu de l'innaplication de l'actuelle :(

Le tabac tue, et libre à chacun de ce suicider. Mais, vu que la fumée des autres me tue aussi, c'est ma liberté de vivre que l'on me supprimer ainsi. Je vous renvoie donc à la définition de la liberté.

Enfin, libre à chacun de faire ce qu'il veut chez soi et d'en faire supporter les conséquences à ses proches et à ses enfants ... chacun s'arrange avec sa (bonne) conscience, hein ;)

Mais pour le reste, un lieu public n'est pas un lieu privé ...

Perso, je trouve les sanctions actuelles intégralement non-disuasives... on veut tromper qui encore ?

Les tenanciers de Civettes et autres bar-tabacs sont des habitués du pleunichage ... et n'attendent simplement qu'encore un peu plus de pognon du gouvernement.

Mon choix : Vivre en liberté !

Un vrai sujet :Avec des taux records de français sous antidépresseurs et sous canabis, est-ce qu'il ne serait pas urgent de s'occuper de la gestion psychologie des dépendances ? (ç englobe aussi le tabac)

Je trouve toujours ridicule que l'herbe de canabis soit interdite alors que l'on peut légalement se faire "shooter" par son médecin traitant à vie et quasi gratuitement !!! Merci la sécu :)

30 nov. 2006 à 12:32:00  
Anonymous toto said...

Je suis d'accord avec anonyme. La liberté va dans les deux sens.

6 janv. 2007 à 20:38:00  

Enregistrer un commentaire

<< Home